◄ Retour au sommaire

La plus-value d’une Outbreak support team. AZ Nikolaas 2012-2013

Dr. Anne-Marie Verbruggen - Microbiologiste et hygiéniste hospitalière, AZ Nikolaas

af

L’assistance et l’expertise d’une outbreak support team (OST) offrent une plus-value absolue pour endiguer une épidémie au sein d’un hôpital. Les problèmes sont analysés avec davantage de sens critique et les solutions proposées sont plus rapidement mises en œuvre.  Nous pouvons en témoigner ici à l’hôpital général AZ Nikolaas et nous en savons toujours gré.  Je vais tenter de souligner les aspects les plus importants de cette collaboration.

1. Situation à l’arrivée de l’OST

A l’AZ Nikolaas, les premiers cas d’entérobactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été découverts au cours du premier trimestre de 2011.  Durant l’été 2011, 4 nouveaux patients ont été détectés et nous avons lancé une concertation de crise et mis en place des mesures. En janvier 2012, nous avons mis en œuvre la nouvelle directive du Conseil supérieur de la Santé (CSS). Il s’en est suivi davantage de dépistages, et la transmission entre patients d’un même service ne fit plus de doute. L’environnement et les matériaux jouaient un rôle important dans cette transmission. La surveillance stricte au niveau national a permis de préciser notre problème auprès du service de surveillance de santé publique du gouvernement flamand (Toezicht Volksgezondheid) et de l’Institut scientifique pour la santé publique (ISP). Il s’en est suivi une première réunion avec les personnes suivantes :

– Toezicht Volksgezondheid : M. Wim Flipse, Dr. Pia Cox
– ISP : Dr. Boudewijn Catry, Mme Bea Jans,
– Dr. Toon Braye – AZ Nikolaas : Prof P.Duyck, Dr. AM Verbruggen

Durant les concertations successives, cette équipe a été rejointe par l’équipe d’hygiène hospitalière, les membres de la direction et les infirmiers et professionnels paramédicaux directement impliqués.

2. Poser des priorités

Lors de la première réunion, il était clair que toutes les mesures ne devaient pas êtes mises directement en œuvre.  Les experts externes ont proposé de poser des priorités :
– Améliorer l’hygiène des mains
– Améliorer l’hygiène en général
– Créer des cohortes de patients CPE pour les soigner
Ensuite, l’attention s’est focalisée sur ces 3 aspects ; toutes les ressources matérielles et humaines ont été employées pour atteindre cet objectif.

3. Accent sur le caractère urgent des mesures

La présence d’experts externes a renforcé l’implication de la direction face à cette problématique.  Le feed-back qui fut demandé lors des concertations a également permis de mettre immédiatement en œuvre les mesures proposées.

4. Libérer des moyens financiers

Ces réunions avec des experts externes ont motivé les troupes à enregistrer des résultats et à introduire des mesures malgré le coût que cela engendre.

5. Avis d’experts en cas de problèmes

Les avis difficiles à prendre, surtout lors de situations conflictuelles entre prestations de soins et isolements, ont été traités au cours des réunions avec l’OST. Il en a résulté un échange utile, où les experts ont été confrontés aux problèmes quotidiens qui n’étaient pas abordés dans la directive générale. Ainsi, les soins aux personnes porteuses de CPE dans les maisons de repos et de soins requièrent des mesures de précaution adaptées. Généralement, cela donne lieu à un avis personnalisé pour le patient concerné.
En outre, l’avis des experts a été demandé à maintes reprises pour savoir comment interpréter la directive 8791[1] du CSS. En effet, il s’est avéré que différentes interprétations étaient possibles lors de la mise en œuvre de cette directive sur le lieu de travail.
Certains avis des experts ont été abordés, mais pas mis en force. Cela a toujours été correctement rapporté à l’OST. Le screening des infirmiers en est un exemple.
Ces mesures ont été placées plus tard dans le cadre du grand ensemble visant à endiguer l’épidémie. le coût que cela engendre.

6. Observations d’un point de vue externe

Confier l’observation du lieu de travail à des infirmiers externes permet d’avoir une indication plus objective du respect de l’hygiène des mains.  Cela demande toutefois une grande expertise dans le chef des observateurs externes. Une expérience en la matière est souhaitable pour interpréter correctement toutes les indications d’hygiène des mains durant une prestation de soins. 

7. Hygiène des mains : portée par plusieurs membres de la direction

D’un coup, tous les membres de la direction ont été impliqués dans la mise en œuvre des conditions élémentaires et le respect de l’hygiène des mains. La fonction d’exemple des membres de la hiérarchie a fait office de catalyseur.  L’hygiène des mains n’était plus un sujet d’hygiène hospitalière mais une priorité à l’échelle de l’hôpital tout entier.

8. Démarrage de la formation d’infirmiers de référence en matière d’hygiène hospitalière

La crise inhérente à l’épidémie a permis d’entreprendre des actions positives et de libérer des ressources financières. Au moins 2 infirmiers par service ont reçu une formation d’infirmier  de référence en hygiène hospitalière.   

9. Conclusion

La collaboration avec l’OST a permis d’obtenir un point de vue général au sein de l’hôpital, soutenu par les différentes directions (Conseil d’administration, Directeur Général, Médecin-chef, Directeur des soins infirmiers, Responsable de l’entretien et du nettoyage) et appuyé par l’expertise de l’OST. En outre, des moyens financiers et du temps ont été dégagés pour réaliser ces objectifs communs.

Référence

1. Conseil 8791 du Conseil Supérieur de la Santé : http/:www.health.belgium.be

◄ Retour au sommaire

Agenda scientifique

  • septembre 2019
  • du 10/09 au 13/09 || à Genève
    The International Conference on Prevention and Infection Control (ICPIC)
  • 26/09
    NSIH Symposium
  • octobre 2019
  • du 2/10 au 6/10 || à Washington
    Infectious Diseases Society (Id)WEEK
  • 3/10
    Colloque Hygiène
  • 3/10
    Colloque Hygiène
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager