◄ Retour au sommaire

Joint-venture en matière de prévention des infections entre un hôpital régional et un centre de logement et de soins dans le Houtland

Blomme Veronique (auteur) - infirmière hygiéniste hospitalière AZ Sint-Rembert Torhout, membre du Werkgroep Infectiebeheersing NVKVV (groupe de travail lutte contre les infections de l’association catholique des infirmières et sages-femmes flamandes) Dr. Karel Pattyn (co-auteur) - MCC Ter Luchte Ruddervoorde

Introduction   

Face à la montée de plus en plus importante de germes multirésistants et virulents et de portages inconnus, une campagne pour l’hygiène des mains a été mise en œuvre dans un centre de logement et de soins à la demande du médecin coordinateur et conseiller (MCC) et en collaboration avec l’infirmière hygiéniste hospitalière d’un hôpital situé à proximité.
Cette campagne a pour objectif, en encourageant l’application de l’hygiène des mains et de mesures préventives générales, de se défaire du dépistage de cas de MRSA par exemple auprès de tous les résidents, ceci en favorisant l’hygiène des mains afin de  limiter la propagation de germes.
La campagne a été déployée dans un centre de logement et de soins composé de 89 chambres, réparties sur deux étages, l’un étant réservé aux résidents en état de dépendance et l’autre aux résidents atteints de démence.

Mise en œuvre de la campagne sur l’hygiène des mains

À l’automne 2015, l’infirmier hygiéniste hospitalier a organisé deux formations à l’intention de tous les collaborateurs internes du centre de logement et de soins. Lors de la formation, les participants ont d’une part reçu des explications concernant les germes multirésistants avec une stratégie axée sur la politique antibiotique, la notification du portage en cas de transfert, la vigilance constante et la politique en matière d’hygiène des mains et, d’autre part, leur attention a été attirée sur l’importance de l’hygiène des mains, comme les conditions de base et indications appliquées aux résidents du centre de logement et de soins. Dans ce cadre, des séances d’exercice ont été organisées autour de la technique de l’hygiène des mains à l’aide de la lampe à UV.
Les observations avant campagne ont été organisées de façon inopinée par l’infirmier hygiéniste hospitalier lors des soins du matin. Elles englobaient des observations directes portant d’une part sur les conditions de base en matière d’hygiène des mains (absence de bijoux, ongles propres et nets, absence de vernis ou de faux ongles, absence de montre au poignet, manches courtes) et d’autre part sur l’observance (le respect) de l’hygiène des mains, et ce à chaque étage. L’infirmier a pour ce faire assisté aux soins prodigués aux résidents, à la thérapie de groupe dans la salle de jour, à la préparation et à la distribution des repas et médicaments, etc.
En guise d’instruments de mesure, il a été fait appel aux grilles d’observation « conditions de base en matière d’hygiène des mains » et « grille d’observation de l’hygiène des mains dans les hôpitaux psychiatriques » http://www.vousetesendebonnesmains.be).
En marge d’observations en matière d’hygiène des mains, des mesures de prévention des infections générales ont également été étudiées, comme le nettoyage et la désinfection de matériel infirmier, la séparation entre le matériel/le linge propre et le souillé, l’entretien de la chambre, etc.
Les observations ont été condensées dans un rapport portant sur le respect de l’hygiène des mains et comportant des recommandations destinées à soutenir les mesures après campagne, comme l’utilisation de gants, des points supplémentaires pour la désinfection des mains, l’ensemble tenant compte de l’environnement résidentiel du centre de logement et de soins.
La sensibilisation a été élaborée par le MCC en collaboration avec la direction du centre de logement et de soins et englobait des actions ciblées basées sur les résultats obtenus lors des observations avant campagne :
– formation de tous les collaborateurs par le MCC : les conditions de base et indications pour l’hygiène des mains ont une nouvelle fois été abordées, tout comme un feed-back et les points d’attention des observations avant campagne ;
– tous les lavabos et flacons de gel hydroalcoolique ont été munis d’une instruction sur la manière de se laver ou désinfecter les mains ;
– gadgets pour tous les collaborateurs : ceux-ci ont reçu une crème pour les mains en vue d’appuyer la campagne hygiène des mains.

Les occupants ont également été impliqués dans la mise en œuvre de l’hygiène des mains et ont reçu à cet effet une brochure intitulée « Vous êtes en de bonnes mains » (1) dans laquelle ils étaient invités à mettre l’hygiène des mains en pratique.
Des affiches ont également été apposées dans le centre de logement et de soins, comme dans le hall d’entrée, dans le bureau de l’infirmier en chef, dans les espaces de vie, sur les tableaux d’information, etc.
Les observations après campagne ont ensuite été réalisées par l’infirmer hygiéniste hospitalier de la même façon que les observations avant campagne. Un feed-back direct a également été donné lors des observations en vue d’appuyer la mise en œuvre de l’hygiène des mains. Un rapport comportant les constatations a à nouveau été établi et remis au MCC, qui à son tour a expliqué les résultats aux infirmiers en chef et à la direction du centre de logement et de soins.

Résultats

L’observance des conditions de base a progressé de 51 % dans les observations avant campagne à 59 % dans lesobservations après campagne. L’observance de l’hygiène des mains selon les 5 indications est passée de 44 % dans les observations avant campagne à 66,85 % dans les observations après campagne. L’objectif de croissance de 20 % a été atteint pour la mise en œuvre de l’hygiène des mains mais pas pour l’observance des conditions de base.

 

 

 

 

 

 

Discussion

La mise en œuvre, l’élaboration et l’introduction d’une campagne nécessitent un temps considérable de la part de l’infirmer hygiéniste hospitalier. Il est crucial d’élaborer un plan d’approche comportant les objectifs et attentes fixés selon un calendrier défini qui sera soumis à la direction de l’hôpital afin qu’elle en connaisse parfaitement l’impact.
Le MCC constitue donc le maillon entre l’infirmer hygiéniste hospitalier et les responsables du centre de logement et de soins et fournit un cadre de confiance mutuelle.
Une communication claire à l’intention des prestataires de soins et résidents du centre de logement et de soins permet d’éviter l’apparition d’un sentiment d’immixtion dans la vie du résident et d’organiser les observations dans un climat de transparence.
L’observation de l’hygiène des mains nécessite beaucoup d’empathie de la part de l’infirmer hygiéniste hospitalier lors de la création de la confiance afin de contribuer à un climat de transparence et de sécurité.

Recommandations

– Afin d’améliorer les observations, celles-ci seront encore organisées de façon inopinée jusqu’à deux fois par an par l’infirmer hygiéniste hospitalier. L’observance par les assistants et professionnels de la santé externes étant inférieure, ils seront également impliqués à l’avenir (en étant invités à participer à une formation, en recevant des directives relatives à l’hygiène des mains et des mesures de prévention des infections générales).
– La collaboration, la mise en œuvre de campagnes et l’organisation de recyclages peuvent être intégrées dans le plan directeur du centre de logement et de soins et de l’hôpital.
– Les responsables du centre de logement et de soins ainsi que le MCC peuvent être invités à participer au Comité d’hygiène hospitalière ou l’hygiéniste hospitalier peut être invité à participer à une réunion du personnel ou à la concertation MCC du centre de logement et de soins.
– L’introduction d’une croix de sécurité pour les conditions de base en matière d’hygiène des mains. Il s’agit d’une croix au départ vierge composée de blocs, chaque bloc représentant un jour du mois. Chaque jour, la présence ou l’absence d’une erreur y est indiquée à l’aide de la couleur rouge (en cas d’erreur) ou verte (en l’absence d’erreur). Si une bague n’a pas été retirée par exemple, la case est colorée en rouge. Ce procédé permet de se faire, à mesure que le mois avance, une idée de plus en plus nette de la qualité du travail par rapport au sujet choisi (conditions de base hygiène des mains) et à chacun de s’en rendre compte en un clin d’œil.

Conclusion

La collaboration entre le MCC, l’hygiéniste hospitalier et la direction du centre de logement et de soins est cruciale pour la réussite dans toutes les phases de la campagne et traduit une amélioration des résultats qui doit continuer à être suivie et ancrée dans le quotidien.

Bibliographie

(1) « Vous êtes en de bonnes mains », campagne de promotion de l’hygiène des mains afin de lutter contre les infections associées aux soins dans les centres de logement et de soins flamands, www.zorginfecties.be

◄ Retour au sommaire

Agenda scientifique

  • mars 2020
  • du 19/03 au 20/03 || à Londres
    5th Annual Infection Control, Sterilization & Decontamination in Healthcare Congress
  • du 25/03 au 27/03 || à Ostende
    Symposium NVKVV
  • du 26/03 au 30/03 || à Atlanta
    SHEA
  • avril 2020
  • du 18/04 au 21/04 || à Paris
    30 th European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases
  • juin 2020
  • du 3/06 au 5/06 || à Nantes
    31th Congrès National SF2H
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager