◄ Retour au sommaire

Campagne de vaccination contre la grippe
« Bescherm Yvette » (protégez Yvette) : approche au sein du OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove  

Tina De Beer - Infirmier hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove Jan Bellon - Médecin hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove Lien Cattoir - Médecin hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove Kim Rottiers - Infirmier hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove Katia Verhamme - Médecin épidémiologiste, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove An Willemse - Infirmier hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove Kristien Van Vaerenbergh - Médecin hygiéniste hospitalier, OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove

Introduction   

La grippe saisonnière est une infection virale aigüe provoquée par des virus Influenza de type A et de type B. Parmi ces deux types, on distingue plusieurs sous-types qui sont chaque année à l’origine d’épidémies. (1)

Les symptômes de la grippe peuvent varier de modérés à très graves. Les principaux symptômes sont fièvre, douleurs musculaires, toux, autres problèmes respiratoires et mal-être général. Sans complications, les symptômes peuvent durer en moyenne pendant 3 à 7 jours, même si la toux et le mal-être général peuvent persister jusqu’à deux semaines. (2)

Les complications touchent surtout les personnes âgées. Plus de 95 % des personnes qui décèdent de la grippe sont âgées de 65 ans ou plus. (3) Les nourrissons et les personnes ayant une comorbidité ont également plus de risques de souffrir de complications. Les plus fréquentes sont la bronchite et l’infection pulmonaire chez les adultes et l’otite moyenne chez les enfants. D’autres complications peuvent également se manifester, comme myosite, myocardite, péricardite, syndrome du choc toxique et syndrome de Reye (chez les enfants sous thérapie à l’aspirine). Des complications peuvent directement être provoquées par le virus Influenza, mais l’infection avec le virus de la grippe facilite également les surinfections bactériennes avec notamment Streptococcus pneumoniae et Staphylococcus aureus. (4) 

La vaccination est la mesure la plus efficace pour prévenir la grippe (1). Le Conseil Supérieur de la Santé recommande non seulement la vaccination contre la grippe aux personnes présentant un risque accru de complications mais aussi aux personnes actives dans le secteur de la santé. (5) Les professionnels de la santé constituent en effet la principale source de contamination de patients pendant une épidémie nosocomiale (6). Vu que 30 à 50 % des infections par le virus Influenza sont asymptomatiques (7) et que la grippe est déjà contagieuse avant même l’apparition des premiers symptômes, les professionnels de la santé peuvent involontairement devenir une source d’infection. Les personnes âgées et patients qui séjournent dans un institut de soins sont souvent plus sujets à la grippe et aux complications inhérentes que les jeunes adultes en bonne santé. L’affaiblissement de l’immunité avec l’avancée en âge ou à cause d’une maladie ou d’immunosuppresseurs rend le vaccin contre la grippe en outre souvent moins efficace chez ces personnes que chez des adultes sains. Il est dès lors vivement recommandé que les professionnels de la santé se fassent vacciner afin de ne pas devenir un vecteur du virus et d’ éviter de contaminer les personnes à risque. (1)

Problématique

Au sein de l’ OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove, le taux de vaccination des professionnels de la santé était historiquement bas et oscillait aux alentours de 30 %. Afin de mieux protéger les patients vulnérables de l’hôpital, il a été décidé en 2017 de fixer un objectif d’accroissement du taux de vaccination des collaborateurs de l’ OLV afin que d’ici la saison hivernale 2018-2019, un taux de vaccination contre la grippe de 65 % soit atteint.

Jusqu’à la saison hivernale 2016-2017, la vaccination contre la grippe était proposée aux collaborateurs moyennant une inscription préalable auprès du service médecine du travail au mois de septembre. Les vaccins trivalents étaient administrés entre octobre et novembre par les médecins du travail dans le local de consultation du service médecine du travail, et ce, pendant les pauses ou en combinaison avec l’examen médical périodique. Chaque année, l’importance de la vaccination contre la grippe a été expliquée à l’automne par un médecin du travail lors d’une réunion avec les infirmiers en chef et les dates des moments de vaccination étaient communiquées par le biais de l’infolettre interne de l’OLV.

Méthode

Depuis la saison hivernale 2017-2018, la campagne de vaccination contre la grippe pour les professionnels de la santé de l’OLV Ziekenhuis a été organisée différemment, à l’aide d’un manuel pour hôpitaux mis au point par la Vlaams Agentschap Zorg & Gezondheid (8) :

– L’organisation de la campagne de vaccination contre la grippe a été prise en charge par une équipe multidisciplinaire, au sein de laquelle sont représentés le service médecine du travail, le service de prévention et protection au travail, la pharmacie, le service du personnel, le département de soins, le département facilitaire, le service de communication, la direction et l’équipe opérationnelle en hygiène hospitalière et épidémiologie.

– La vaccination contre la grippe a été rendue accessible. Aucune inscription préalable n’était nécessaire et l’administration des vaccins a été rapprochée des collaborateurs. En marge des moments de vaccination dans le local de consultation du service médecine du travail, des moments de vaccination ont également été organisés à proximité du restaurant du personnel et lors des réunions de travail des unités de soins. Les vaccins ont été administrés par un ou plusieurs membres de l’équipe de vaccination, composée de médecins du travail, de quelques infirmiers du département de soins et de l’ensemble de l’équipe opérationnelle en hygiène hospitalière et épidémiologie.

– La sensibilisation des collaborateurs et médecins a été stimulée par la promotion de la vaccination des collaborateurs au sein de leur propre département. 

– Depuis la saison hivernale 2018-2019, un vaccin contre la grippe tétravalent est administré, conformément à l’avis du Conseil supérieur de la Santé.

– L’importance de la vaccination contre la grippe a fait l’objet d’une vaste promotion avant la saison hivernale 2018-2019, par le biais notamment d’une campagne organisée dans l’hôpital (voir illustration 1), soutenue par des dépliants, des posters, des messages dans l’infolettre interne de l’OLV, une page dédiée à la vaccination contre la grippe sur l’intranet et une vidéo de promotion interne.

– Le taux de vaccination contre la grippe de l’hôpital a été communiqué chaque semaine de la saison hivernale 2018-2019 par le biais de l’infolettre interne de l’OLV et par le biais du baromètre de la grippe (voir illustration 2) sur la page d’accueil de l’intranet.

– Pendant la saison hivernale 2018-2019, il a également été fait appel à des incitants : tous les collaborateurs vaccinés ont reçu un badge portant la mention « je suis vacciné pour vous ».
Cent trente tickets de cinéma ont également été offerts par tirage au sort aux professionnels de la santé vaccinés. Pour terminer, un budget de teambuilding de 25 euros par professionnel de la santé vacciné a été offert aux unités atteignant un taux de vaccination de 80 % ou plus.

– À l’issue de la campagne de vaccination 2018-2019, la campagne a été évaluée à l’aide d’un questionnaire électronique structuré anonyme. Ce questionnaire s’adressait à tous les professionnels de la santé (vaccinés ou non).

Illustration 1 : l’équipe de distribution des dépliants circule dans l’hôpital 

Illustration 2 : Représentation graphique de l’évolution du taux de vaccination de la grippe pendant la campagne

Résultats

Après la campagne de vaccination contre la grippe 2017-2018, un taux de vaccination de 45 % avait été atteint parmi les professionnels de la santé de l’OLV. Ce qui représente une hausse de 13 pourcents par rapport aux années précédentes. Après la campagne de vaccination contre la grippe 2018-2019, un taux de vaccination de 65 % a été atteint parmi les professionnels de la santé de l’OLV, soit une progression de 20 pourcents (voir graphique 1).

Graphique 1 : Évolution du taux de vaccination contre la grippe des professionnels de la santé au sein de l’OLV Ziekenhuis.

Même si l’objectif d’un taux de vaccination de 65 % des professionnels de la santé de l’OLV a été atteint pendant la saison hivernale 2018-2019, on remarque d’importantes disparités entre les unités. Au sein du département de soins, le taux de vaccination par unité fluctue entre 24 et 100 %, 15 des 70 unités (21 %) atteignant un taux de vaccination contre la grippe de moins de 50 %. 

L’enquête d’évaluation de la campagne de vaccination contre la grippe a été complétée par 1 276 collaborateurs de la santé, dont 1 033 vaccinés (ce qui correspond à 59 % du nombre total de professionnels de la santé vaccinés). Voici quelques tendances qui se dégagent de ce questionnaire :

– Les principales raisons justifiant une non-vaccination sont le fait que la vaccination n’est pas perçue comme une plus-value (30 %) et des mauvaises expériences avec la vaccination par le passé vécues par la personne proprement dite (22 %) ou une de ses connaissances (20 %).

– Parmi les personnes interrogées vaccinées, 137 se faisaient vacciner pour la première fois. La motivation la plus fréquemment citée était la protection de soi et de la famille (51%) et des patients (45%). Le fait que des informations préalables ont été obtenues à propos de l’utilité de la vaccination a été cité par 27 % de ces personnes interrogées comme raison de leur vaccination, ainsi que le souhait de protéger les collègues. Le budget promis pour le teambuilding a motivé 26 % des personnes interrogées à se faire vacciner pour la première fois.

– Le nombre de moments de vaccination a été perçu comme suffisant par 99 % des personnes interrogées qui se sont faites vacciner. 

– La majorité des personnes interrogées vaccinées se sont faites vacciner au sein de leur propre département propre (41 %) ou pendant un moment de vaccination central (40 %). Un nombre restreint s’est fait vacciner pendant une réunion de travail (8,5 %), pendant une consultation auprès du service médecine du travail (6 %) ou auprès de leur médecin généraliste propre (2 %).

– Les personnes vaccinées ont été interrogées à propos de leur intention de se faire vacciner lors de la prochaine saison hivernale : 94 % envisagent de se faire à nouveau vacciner lors de la prochaine saison hivernale, 1 % ne le fera pas et 5 % hésitent encore. Le doute ou le refus de se refaire vacciner à l’avenir est principalement motivé par l’apparition de réactions cutanées locales ou d’un sentiment de mal-être général après la vaccination.

– Pour une prochaine campagne de sensibilisation sur la vaccination contre la grippe, les méthodes de sensibilisation suivantes sont considérées comme les plus pertinentes par les personnes interrogées vaccinées : messages dans l’infolettre du OLV (69 %), campagne à l’aide de dépliants (54 %) et évolution du taux de vaccination sur l’intranet (46 %).

Conclusion

La vaccination des professionnels de la santé contribue à la protection des patients contre la grippe et les complications inhérentes. Une campagne de vaccination à l’échelle de l’hôpital (basée sur le manuel de la « Vlaams Agentschap Zorg & Gezondheid ») a contribué en 2 ans à un doublement du taux de vaccination des professionnels de la santé. Le taux de vaccination contre la grippe au sein du département de soins varie cependant fortement d’une unité à l’autre. À l’avenir, des efforts supplémentaires devront être entrepris au sein des unités présentant un taux de vaccination inférieur pour éliminer les préjugés, parfois tenaces, sur la vaccination contre la grippe. L’attitude des responsables est également importante pour convaincre les collaborateurs (modèle).

Remerciements     

Les auteurs remercient toute personne ayant contribué de manière directe ou indirecte à la réalisation et à la réussite de ce projet. Ils remercient tout particulièrement le service médecine du travail Liantis, la direction ml de l’OLV Ziekenhuis, le service communication, la pharmacie, les médecins et infirmiers ayant administré les vaccins contre la grippe, tout membre de l’équipe de distribution des dépliants ou ayant fait d’une autre façon la promotion de la vaccination contre la grippe auprès de ses collègues, le service du personnel, le service TIC et, enfin et surtout, tous les professionnels de la santé qui se sont faits vacciner.

Références

1. Agentschap Zorg & Gezondheid. Seizoensgriepvaccinatie van gezondheidswerkers. Wetenschappelijk dossier/ 31.05.2017.

2. Carrat F, Vergu E, Ferguson NM, Lemaitre M, Cauchemez S, Leach S, et al. Time lines of infection and disease in human influenza: a review of volunteer challenge studies. Am J Epidemiol. 2008;167(7):775-85.

3. Hanquet G, Jonckheer P, Vlayen J, Vrijens F, Thiry N, Beutels P. Vaccinatie tegen seizoensinfluenza:prioritaire doelgroepen – Deel I.  Good Clinical Practice (GCP). Brussels: Federaal Kenniscentrum voor de Gezondheidszorg; 2011.  Contract No.: D/2011/10.273/43.

4. Joseph C, Togawa Y, Shindo N. Bacterial and viral infections associated with influenza. Influenza Other Respir Viruses. 2013;7 Suppl 2:105-13.

5. Hoge Gezondheidsraad. Vaccinatie tegen seizoensgebonden griep – winterseizoen 2018-2019, maart 2018 (HGR NR 9488).

6. Salgado CD, Farr BM, Hall KK, Hayden FG. Influenza in the acute hospital setting. Lancet Infect Dis. 2002;2(3):145-55.

7. Hopman CE, Riphagen-Dalhuisen J, Looijmans-van den Akker I, Frijstein G, Van der Geest-Blankert AD, Danhof-Pont MB, et al. Determination of factors required to increase uptake of influenza vaccination among hospital-based healthcare workers. J Hosp Infect. 2011;77(4):327-31.

8. Agentschap Zorg & Gezondheid. Organisatie van een seizoensgriepcampagne. Handleiding voor ziekenhuizen / 31.05.2017.

◄ Retour au sommaire

Agenda scientifique

  • septembre 2019
  • du 10/09 au 13/09 || à Genève
    The International Conference on Prevention and Infection Control (ICPIC)
  • 26/09
    NSIH Symposium
  • octobre 2019
  • du 2/10 au 6/10 || à Washington
    Infectious Diseases Society (Id)WEEK
  • 3/10
    Colloque Hygiène
  • 3/10
    Colloque Hygiène
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager