◄ Retour au sommaire

Campagne de vaccination contre la grippe à l’AZ St-Maarten.

Elke van de Put - Collaboratrice d’encadrement en charge de l’hygiène hospitalière | département infirmier et paramédical

Pendant de longues années, le taux de vaccination du personnel de AZ St Maarten contre la grippe a stagné aux alentours de 30 %. Jusqu’en 2013, lorsque nous avons décidé d’adopter une autre approche de la campagne de vaccination contre la grippe. Des efforts qui se sont soldés la première année par une hausse d’environ 25 % perceptible tant parmi les médecins que parmi le personnel infirmier, les employés administratifs, etc..

Comment procédions-nous dans le passé (avant 2013) ?

Avant 2013, les vaccins contre la grippe étaient administrés par les infirmiers ou infirmières en chef. Chaque collaborateur devait donc s’inscrire au préalable, après quoi l’infirmier ou l’infirmière en chef recevait les vaccins commandés et pouvait procéder à la vaccination de ses collaborateurs. Chaque collaborateur devait obligatoirement fournir une vignette de la mutualité.

Comment procédons-nous maintenant (depuis 2013) ?

Nous nous sommes concertés avec plusieurs parties prenantes : l’infirmier ou l’infirmière en chef de l’équipe mobile, l’infirmier ou l’infirmière en chef des urgences, le ou la responsable  de la pharmacie et l’équipe en charge de l’hygiène hospitalière. Lors de cette réunion, il a notamment été décidé du type de vaccin qui serait choisi (depuis 2016, il s’agit du vaccin quadrivalent). Les modalités de la vaccination ont également été mises au point. La vaccination est confiée à une équipe spécifique : l’équipe de vaccination. Cette équipe se compose, par campus, d’un infirmier ou d’une infirmière de l’équipe mobile qui administre les vaccins à une date donnée en faisant le tour de tous les services (y compris les services administratifs). Ces dates sont communiquées à l’avance et figurent pendant toute la durée de la campagne sur l’intranet : Semaine 1 (= la semaine avant le congé de Toussaint) : lundi-mercredi-jeudi. Semaine 2 (= la semaine après le congé de Toussaint) : mardi-jeudi. Semaine 3 : lundi-mercredi-jeudi. Semaine 4 : mardi-jeudi.

Les vaccins sont toujours administrés entre 10.30 et 15.30 heures. Le choix de ces plages horaires permet à l’infirmier ou à l’infirmière en charge de la vaccination de commencer par aider les infirmiers et infirmières des services à administrer les soins du matin aux patients. Cette permanence permet également d’administrer les vaccins à la fois aux collaborateurs de l’équipe du matin et à ceux de l’équipe du soir.

Si un collaborateur travaille en dehors de ces heures, il peut obtenir un vaccin aux urgences.

L’enregistrement intervient au moment même de la vaccination et est assuré par l’équipe de vaccination. Aux urgences, un formulaire d’enregistrement est prévu pour permettre un enregistrement manuel. Ces données sont ensuite traitées par l’infirmier ou l’infirmière en charge de l’hygiène hospitalière. Les collaborateurs ne doivent donc plus s’inscrire à l’avance, ni disposer d’une vignette de la mutualité.

Comment la campagne est-elle annoncée ?

Les affiches sont distribuées dans tous les services. Nous créons par ailleurs nous-mêmes une petite affiche mentionnant les dates du passage de l’équipe de vaccination et le numéro permettant de contacter l’équipe de vaccination.

La campagne est annoncée sur notre portail interne et l’infirmier ou l’infirmière de référence en charge de l’hygiène hospitalière reçoit des informations qui devront lui permettre de vanter les avantages du vaccin et de dissiper les malentendus tenaces.

De quoi l’équipe de vaccination a-t-elle besoin ?

L’équipe de vaccination dispose d’un chariot contenant les matériels suivants : un téléphone DECT (pour être joignable), un conteneur à aiguilles, des vignettes, des chiffons désinfectants à base d’alcool, du désinfectant pour les mains à base d’alcool, des vaccins stockés dans un sac réfrigérant, des bonbons, le matériel promotionnel des autorités (pin’s, autocollants et dépliants), et une farde contenant tous les noms des membres du personnel et la mention du service dont ils relèvent.

Comment se déroule une journée de vaccination ?

L’infirmier ou l’infirmière de l’équipe de vaccination commence par aider le personnel infirmier des services à administrer les soins du matin aux patients. Vers 10.30 heures, il ou elle va chercher le chariot, qui a été disposé à un endroit convenu au préalable. L’infirmier ou l’infirmière de l’équipe de vaccination va ensuite chercher des vaccins à la pharmacie et commence la vaccination au sein d’un service au choix. Il ou elle fait le tour de tout l’hôpital (y compris les services administratifs) en demandant à tous les collaborateurs s’ils souhaitent recevoir le vaccin.

Chaque collaborateur vacciné reçoit un bonbon en guise de récompense. Chaque collaborateur est coché dans la farde à des fins statistiques. À la fin de la journée, l’infirmier ou l’infirmière de l’équipe de vaccination remet le chariot à sa place et rapporte les vaccins restants à la pharmacie ou aux urgences (en guise de stock pour les autres collaborateurs). La farde est régulièrement reprise par l’infirmier ou l’infirmière en charge de l’hygiène hospitalière afin de procéder à une évaluation intermédiaire.

Que se passe-t-il une fois la campagne terminée ?

Chaque service reçoit un rapport faisant mention de son score, qui est exprimé sous la forme d’un pourcentage, mais aussi de nombres (numérateur/dénominateur). Chaque infirmier ou infirmière en chef reçoit par ailleurs une liste des collaborateurs qui ont été vaccinés et de ceux qui ne l’ont pas été. Cette liste est strictement confidentielle et est uniquement mise à la disposition de l’infirmier ou de l’infirmière en chef et de l’infirmier ou de l’infirmière en charge de l’hygiène hospitalière. À la fin de la campagne, le service chargé de la facturation reçoit toute la liste afin de pouvoir établir les factures pour la mutualité et l’INAMI. La liste destinée au service chargé de la facturation fait mention des numéros de Registre national.

Les services qui affichent à la fin de la campagne un taux de vaccination de 100 % reçoivent lors de leur prochaine réunion de service une tarte dont la taille est proportionnelle à la taille du service.

Durant la période de l’épidémie de grippe, les collaborateurs qui n’ont pas été vaccinés doivent porter un masque couvrant la bouche et le nez lorsqu’ils sont en contact avec les patients. Le respect de cette directive est contrôlé par l’infirmier ou l’infirmière en chef et par l’équipe en charge de l’hygiène hospitalière.

En décembre, un débriefing est organisé avec l’infirmier ou l’infirmière en chef de l’équipe mobile, l’infirmier ou l’infirmière en chef des urgences, la pharmacie et l’équipe en charge de l’hygiène hospitalière, après quoi les préparatifs de la prochaine campagne de vaccination contre la grippe reprennent en juin.

Qu’allons-nous encore améliorer lors de la prochaine campagne ?

Durant la prochaine campagne, nous tenterons de planifier deux journées durant lesquelles l’infirmier ou l’infirmière en charge de l’hygiène hospitalière se chargera de la vaccination – au lieu d’un infirmier ou d’une infirmière de l’équipe mobile.

Nous assurerons durant la pause de midi une permanence au restaurant du personnel afin de pouvoir vacciner les collaborateurs qui le souhaitent.

En outre, nous voudrions présenter en septembre/octobre aux services affichant un taux de vaccination (très) faible (moins de 50 %) un exposé consacré à la vaccination contre la grippe, et ce à l’occasion d’une réunion de service.

Nous souhaitons à l’avenir miser davantage sur Internet et sur les réseaux sociaux dans le cadre de notre campagne, par exemple en recourant à la page Facebook privée de l’hôpital.

◄ Retour au sommaire

Agenda scientifique

  • mars 2020
  • du 19/03 au 20/03 || à Londres
    5th Annual Infection Control, Sterilization & Decontamination in Healthcare Congress
  • du 25/03 au 27/03 || à Ostende
    Symposium NVKVV
  • du 26/03 au 30/03 || à Atlanta
    SHEA
  • avril 2020
  • du 18/04 au 21/04 || à Paris
    30 th European Congress of Clinical Microbiology and Infectious Diseases
  • juin 2020
  • du 3/06 au 5/06 || à Nantes
    31th Congrès National SF2H
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager