Editorial

Un petit numéro «spécial grippe» encore une fois !

Même si certains hôpitaux ont atteint des taux de couverture vaccinale contre la grippe plus qu’honorables parmi le personnel soignant, la grande majorité des établissements de soins est loin d’atteindre un taux satisfaisant. 

Dans ses dernières recommandations (Avis 9531, Vaccination contre la grippe saisonnière, Saison hivernale 2019-2020), les experts du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) maintiennent conformément à la littérature récente et aux rapports d’organisations internationales (ECDC, 2008-2016 ; WHO, 2016), le personnel soignant comme catégorie à risque (groupe 2) au même titre que les personnes à risque de complication (groupe 1) et les personnes vivant sous le même toit que celles appartenant  au groupe 1 (groupe 3) 

Convaincre les soignants de se faire vacciner est malheureusement un éternel recommencement puisque vu les caractéristiques du virus et la circulation des différentes souches, il faut se faire vacciner chaque année.

Une enquête a été réalisée en 2016 à l’initiative de la «Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid» afin de comprendre les freins mais surtout les facteurs de réussite de la vaccination antigrippale. L’objectif de cette étude est de développer des outils de sensibilisation adaptés pour atteindre en 2020 une couverture vaccinale de 80% dans ce groupe à risque.

Même si les professionnels de santé savent que, en se faisant vacciner, ils peuvent diminuer la transmission du virus de la grippe aux patients, et que des études ont montré que cette vaccination réduit la mortalité toutes causes confondues aussi bien dans les maisons de repos que dans les secteurs de soins aigus, seuls 50% des soignants se font vacciner en Flandre.

Quelques conclusions de cette large étude :
80% des répondants connaissent l’existence des recommandations du CSS mais seulement 40% en connaissent le contenu. Dans les hôpitaux, ce sont les médecins les mieux informés. Globalement 10% des répondants sont influencés par les campagnes organisées par la région flamande.

Parmi les raisons de se faire vacciner, 26% le font pour se protéger personnellement et 28% le font pour protéger les patients.

Parmi les raisons de non vaccination, il est étonnant de constater qu’une majorité de soignants n’est pas convaincue de l’efficacité du vaccin.

Tout aussi étonnant, parmi les infirmiers, ce sont les sages-femmes qui sont les moins convaincues de l’utilité du vaccin.

Sans surprise, le personnel des services pédiatriques est en général plus positif vis-à-vis du vaccin que celui des autres services.

Vous trouverez les résultats complets de cette large enquête à l’adresse suivante :
https://www.vaxinfopro.be/spip.php?article2002&lang=fr&retour=1

Une étude auprès des professionnels de santé.

Dans ce numéro, nous publions trois expériences d’hôpitaux, une néerlandophone et deux francophones qui, en plus de l’enquête de la «Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid» seront, nous l’espérons, une source d’inspiration pour l’organisation de campagnes de sensibilisation dans vos institutions.

Article à la Une

Campagne de vaccination contre la grippe
« Bescherm Yvette » (protégez Yvette) : approche au sein du OLV Ziekenhuis Aalst-Asse-Ninove  

Tina De Beer - Jan Bellon - Lien Cattoir - Kim Rottiers - Katia Verhamme - An Willemse - Kristien Van Vaerenbergh
La grippe saisonnière est une infection virale aigüe provoquée par des virus Influenza de type A et de type B.
Lire

Agenda scientifique

  • septembre 2019
  • du 10/09 au 13/09 || à Genève
    The International Conference on Prevention and Infection Control (ICPIC)
  • 26/09
    NSIH Symposium
  • octobre 2019
  • du 2/10 au 6/10 || à Washington
    Infectious Diseases Society (Id)WEEK
  • 3/10
    Colloque Hygiène
  • 3/10
    Colloque Hygiène
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager