◄ Retour au sommaire

Etude de prévalence ponctuelle des infections associées aux soins et de l’usage des antibiotiques dans les institutions psychiatriques et les services psychiatriques d’hôpitaux généraux belges.

Louisa Ben Abdelhafidh - Institute Scientific de Santé Publique (WIV-ISP), Bruxelles, Belgium Leen Popleu - Centre psychiatrique universitaire KU Leuven, Louvain, Belgique Yves Velghe - Centre Hospitalier Universitaire Brugmann, Bruxelles, Belgique Yvon Bories - AZ Nikolaas, Saint-Nicolas, Belgique Pedro Braekeveld - Workgroup Infection control NVKVV (WIN), Bruxelles, Belgique Laura Jacobs - Service externe de Prévention et de Protection au Travail (IDEWE), Louvain, Belgique Katrien Latour - Institute Scientific de Santé Publique (WIV-ISP), Bruxelles, Belgium

Contexte   

Le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) surveille les infections liées aux soins (HAIs) et l’usage d’antimicrobiens (UA) dans les établissements de soins de longue durée par des études de prévalence ponctuelle (PPS) dans les États Membres de l’UE/EEE. Une première PPS a été menée en 2010 (HALT-1) et reproduite en 2013 (HALT-2) et en 2016-2018 (HALT-3). La Belgique a participé à HALT-3 en 2016 avec 165 institutions dont trois institutions psychiatriques. La faible participation des intuitions nous a amené à revoir et adapter la méthodologie pour capter toute la complexité qui représente la lutte contre les HAIs et l’UA rationnel dans le contexte psychiatrique.

Méthode

Les questionnaires de HALT-3 ont été adaptés avec l’aide d’un groupe de travail d’hygiénistes en psychiatrie (médecins et infirmiers). L’étude se déroule dans les hôpitaux psychiatriques ainsi que les services psychiatriques des hôpitaux généraux en un ou plusieurs jours entre le 1er octobre et le 30 novembre 2017. Les institutions et les services de pédopsychiatrie ont été exclus Les données sont récoltées sur trois niveaux (Institution, service, patient) au moyen de trois questionnaires.

Le questionnaire institutionnel permet de décrire la politique de l’institution en matière de prévention des HAIs et de l’UA.

La liste du service permet de collecter les données sur la charge de travail des soins et les facteurs de risque des patients répondant aux critères d’éligibilité, c’est à dire d’être hospitalisé dans l’institution et être présent à 8 heures du matin. Une question relative au diagnostic psychiatrique primaire, selon la classification du DSM IV, a été ajoutée. Des indicateurs des facteurs de risque propres à la population psychiatrique dont la présence d’automutilation ou de comorbidité ont également été ajoutés.

Un questionnaire supplémentaire doit être rempli pour les patients sous traitement antimicrobien systémique et/ou pour les patients avec une HAI active le jour de l’étude. Les antimicrobiens systémiques inclus dans l’étude sont l’ensemble des antibiotiques, antimycotiques, antiparasitaires et agents antimycobactériens. Une HAI est considérée comme active si le patient présente des signes et symptômes le jour de l’étude ou s’il en a présentés dans le passé et qu’il est toujours traité contre ceux-ci. Une infection est considérée comme liée aux soins quand elle apparait 48 heures après l’admission ou si elle est présente lors du transfert du patient depuis une autre institution de soins. Les données relatives à la nature, l’origine et les motivations des prescriptions d’antimicrobiens sont collectées. Les signes et symptômes des infections sont collectés selon les définitions révisées de McGeer (Stone, 2012). L’admission préalable dans un service somatique au cours des trois derniers mois est également renseignée. 

Résultats

Nous avons pu établir des prévalences pour les trois institutions psychiatriques participantes en HALT-3 2016: deux maisons de repos psychiatrique et une institution de psychiatrie générale (207 résidents éligibles). La proportion des résidents avec au moins un antimicrobien était de 4.9% et la proportion des résidents avec au moins HAI était de 1.1%. 

Pour HALT-3 PSY, la collecte des données est en cours dans 40 institutions participantes.

Conclusion

Le nombre d’hôpitaux participants témoigne du grand engouement des professionnels pour cette problématique. Les résultats de l’étude seront disponibles au cours du premier semestre 2018.

◄ Retour au sommaire

Nouveautés

Agenda scientifique

  • juin 2020
  • du 3/06 au 5/06 || à Nantes
    31th Congrès National SF2H : REPORTE au 9-10-11 juin 2021
  • du 10/06 au 12/06 || à Phoenix
    Association for professionals in Infection Control and Epidemiology : ANNULE
  • du 17/06 au 19/06 || à Athènes
    6th World Congress on Vascular Access : Programme online les 17 et 18 juin 2020 REPORTE en avril 2021
  • novembre 2020
  • du 8/11 au 10/11 || à Edimbourg
    FIS/HIS International
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Offres d'emploi

Nos partenaires

Flux RSS

Subscribe

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

Expériences à partager